- 4 ème Festival 2002 - 5 éme Festival 2003 - 6 ème Festival 2004 - 7 ème Festival 2005 -

Interview de Gérard Vanderborck avec Dale Watson.
CHARLIE MC COY

Plusieurs fois nommé " meilleur instrumentaliste de l’année ", un GRAMMY AWARD ( distinction dont il est le plus fier ), deux prix de la Country Music Association, cinq prix de l’ " Academy of Country Music ", plusieurs disques d’Or, Charlie Mc Coy ne compte plus les récompenses prestigieuses.

Depuis le début des années 60 il est une référence pour tous les harmonicistes du monde entier, mais ses prouesses musicales s’étendent à la plupart des instruments à vents et cuivres ainsi que la guitare, la basse, la batterie et les claviers.
Il a laissé son empreinte sur des milliers d’albums aux côtés d’Elvis Presley, Bob Dylan, Simon & Garfunkel, Chet Atkins … En France, Johnny Halliday mais surtout Eddy Mitchell ont travaillé avec lui.

Il faut également souligner qu’il est le compositeur de plusieurs morceaux d’anthologie tel que Orange Blossom Special, Boogie Woogie ou encore le monument Pretty Woman par exemple.

Fortement marqué par les harmonicistes de Blues mais aussi par les fiddlers appalachiens, qu’il imite avec son instrument, Charlie a participé à d’innombrables séances d’enregistrements.

A Nashville certains disent de lui " qu’il possède une brosse à dents dans chaque studio " et à Nashville il en existe des centaines. En fait, il est dans les années 60 et 70 l’harmoniciste attitré de Nashville, la capitale de la Country Music aux Etats-Unis.
Coté albums, avec Lester Flatt et Earl Sruggs il grave ( chez Columbia ) dans la fin des années 70, un album mythique Strictly instrumental où Charlie est réellement à son avantage. Après 1982 il commence à tourner hors des Etats Unis. Dans le monde entier, très vite, il se fait une solide réputation grâce à son jeu très technique qui le caractérise. Il enregistre alors de très grands albums Out on a limb ( chez Step One) ; Live in Paris en public ( chez PSB ) ou encore Beam me up Charlie ( chez Step One ) également.

Charlie Mc Coy est l’un de ces " super men " qui, en plus de quelques 200 à 300 séances d’enregistrements par an, a aussi une carrière d’artiste très productive ( il a enregistré 19 albums ces 19 dernières années ) il est aussi directeur musical d’une série télévisée " HEE-HAW ".
Malgré tout cela, Charlie Mc Coy est resté très humble et particulièrement sympathique.
v
Ce grand Monsieur, qui vient de fêter ses 60 ans, a gardé dans ses petits yeux discrets, la lueur d’un gamin de trois fois 20 printemps. Quel grand bonheur de recevoir cet artiste si extraordinaire et si humble à la fois.

R.B. STONE

R.B. Stone est à la fois un artiste Country, compositeur, Cow Boy et gentleman. Il a grandi dans l’Ohio entre le monde du cheval et celui de la musique. Il a séjourné longtemps dans le Colorado voulant devenir un Cow Boy.

Il décidât de mener à la fois une carrière dans l’aviation et en même temps de continuer sa passion en relation étroite avec le monde du cheval. Malheureusement une fracture du pied , suite à un accident de cheval, mis fin à ses deux activités qu’étaient le cheval et l’avion. Il lui restait la musique. Il se consacra donc à la musique et surtout entrepris une carrière de compositeur.

Sa musique et ses compositions sont en droite ligne de celles de Merle Haggard, George Strait et Chris Le Doux. Il a une dizaine d’albums à son actif. Il est apparu à multiples reprises dans des émissions et shows TV ainsi que dans le film Ridin’ High.

Partout où il passe, tous les gens qui le rencontre garde la même impression, celle d’un homme authentique et d’une grande gentillesse, ses amis musiciens disent de lui qu’il est toujours à 110% des ses capacités humaines.

Cet état d’esprit se retrouve bien évidemment sur les scènes où il se produit. En concert, R.B. Stone ne sait faire qu’une chose : donner du plaisir à son public, et il le fait bien. Sobre, carré, son show est millimétré à la perfection.

Il est accompagné par des musiciens qui ont fait leurs preuves auparavant. R.B. nous entraîne dans son monde à lui, sans nous bousculer, tous simplement, on se laisse emporter gentiment à la découverte de l’artiste. C’est tout simplement du Grand Art.

R.B. Stone a travaillé entre autre avec Chris LeDoux, Terry Clark, Suzy Boggus, Trisha Yearwood, Charlie Daniels, Sayer Brown, Martina Mc Bride, Diamond Rio et bien d’autres.
GEO HAMILTON V

Les journalistes européens ont comparé la musique de George Hamilton V ( fils du chanteur George Hamilton IV ) à celle de ses collègues Nashvilliens étiquetés outlaws : Steve Earle, Rodney Crowell, Waylon Jennings et Willie Nelson.

Beaucoup l’ont chaudement félicité dans leurs colonnes pour avoir su rester proche des racines et, musicalement, loin des concessions du business de Music City et de la production de beaux cow-boys en série. George Hamilton continue à aimer Nashville ( il y est né et il y habite ), son histoire et ce qu’il reste de la tradition de cette musique qui l’a rendue célèbre.

Le chanteur, auteur, compositeur est en train de créer l’événement aux Etats-Unis et à l’étranger : " George V est de la dynamite pure. Il entre en éruption sur scène ! " proclame un critique britannique.

Véritable guerrier musical, il a été surnommé " La fureur de dire ". George a fait une tournée en Amérique dans une Cadillac corbillard déglinguée ( 10000 miles à travers vingt et un états en vingt-sept jours ), jouant du Honky-Tonk d’Austin à Boston.

Ses vieilles bottes de troubadour l’ont mené de l’Australie, au Brésil, au Canada, au Japon, en Nouvelle-Zélande, en Allemagne, en Pologne, en Lettonie, Norvège, Pays-Bas, Irlande, Italie, Suisse, France, et en Grande-Bretagne où les lecteurs d’un magazine de musique l’ont récemment désigné comme " Le Phénomène Musical Le plus Prometteur Sur La Scène Internationale ".

George le cinquième passe souvent en pousser une petite au Grand Ole Opry ou se produit avec son groupe ( les Nashvegas Nomads ) dans les clubs Country de Nashville ou dans le Sud du pays. Il explore les bonnes vieilles racines de la musique américaine ( ce qu’il est maintenant convenu , outre-Atlantique, d’appeler " Americana " ) et se promène dans son jardin d’amour à travers rock, blues, folk et country sans préférence aucune.

YOUPI WHAOU

"Youpi Whaou" est un groupe de country music,"...Country rock & honky tonk bluesy..." qui propose un ".bel échantillonnage de styles interpétés avec fougue et sensibilité, un show bien ficelé..."

Jean Edgar PRATO

Country-France

Que de chemin parcouru vers un succès indéniable, les Youpi, avec Sylverine Dartevelle (chant), Urbain Lambert (guitares), Laurent Delage (harmonica), Bertrand Clouard (drums), Ian Combe (bass), font partie des nouvelles valeurs sûres de la New Country en France, sur laquelle les danseurs peuvent s'exprimer sans retenue, mais font aussi partie de ceux qui font progresser la musique Country en France, vers une qualité que sauront reconnaître les mélomanes.
"Country Live,
le Guide International - mot clé : youpi "

Alain Mangenot

Country news

Youpi! et Whaou! sont deux de ces exclamations qui sont chères aux amateurs de bulles de BD mais, mises côte à côte elles prennent toute l’ampleur et la résonance d’un excellent groupe de country music fort de 5 musiciens.

Un vrai vent d’ouest à souffler sur le show!... Lorsque ce groupe sympathique commence à jouer on se rend rapidemment compte que leur large répertoire en fait un groupe idéal pour la fête... Old time music, néotraditionalisme, new-country, blue-grass et western-swing, ils peuvent se permettre d’aborder tous les styles avec succès. Variété des styles et interprétations remarquables par des solistes inspirés, vous avouerez qu’il y a là de quoi satisfaire les plus exigeants.
Cette très vieille dame qu’est la country-music doit se sentir bien à l’aise en les écoutant... D’ailleurs la forte mobilisation des danseurs sur la piste démontre qu’ils n’ont eu aucun mal à convaincre l’audience.
Country news juin 2001
JACKSON MACKAY

Jackson MACKAY parcourt l’Europe pour votre plus grand plaisir. La musique de ce chanteur trouve son inspiration dans le répertoire traditionnel et actuel de la musique australienne et d’Amérique du Nord.

Les compositions de Jackson ne ferment aucune porte et le spectateur est en permanence invité à partager les itinéraires de voyage de ce chanteur.

Découvrez avec lui les aventures d’un monde fantastique ou la musique se mêle aux personnages pittoresques du bush et croise les influences électriques de la ville.
Tour à tour grave puis drôle, en homme simple, il vous ouvrira son cœur. Jackson laisse derrière lui la trace d’un chanteur sympathique, doué d’un solide humour et dont le talent n’a pas altéré sa proximité avec le public. Le succès remporté par ce chanteur en Allemagne et en Suisse est en lui seul un gage de qualité.

Jacson Mackay a été l’invité de plusieurs festivals européens ainsi que de nombreuses radios.

DOC FARGO

Doc FARGO … C’est une bande de musiciens passionnés par la New Country dont chacun sait que le style crève le Box Office aux U.S.A. (plus de 60 millions d’albums vendus pour Mister Garth Brooks s’il vous plait !!!).

Ces musiciens au parcours riche se sont mis en quête de construire un spectacle de qualité. Plusieurs mois de répétitions et de travail personnel ont été nécessaire pour trouver le son et le jeu " New Country ".

La New Tout en gardant une certaine couleur Country, grâce à des instruments comme le Pedal Steel Guitar, le violon et quelques fois l’harmonica, se veut plus moderne et contemporaine d’où , sans doutes, l’engouement certain qu’elle suscite outre-Atlantique.

Doc FARGO … C’est Stéphane qui tout jeune déjà chantait Presley et autres kings… Ce Monsieur à l’impressionnante culture New Country aujourd’hui intermittent du spectacle enrichit le Band d’une voix et d’un jeu scénique exceptionnel.

C’est aussi Teddy, Issue d’une famille célèbre de musiciens à l’île de la réunion. Comme ses pairs, il ne pouvait faire autrement que d’entrer dans l’aventure à son tour. Influencé par de nombreux styles musicaux, il a au fil des … décennies de pratique, acquit une expérience précieuse qu’il met au service de la Basse et de la nouvelle formation.

La Country, même new sans Pedal Steel Guitar, c’est inconcevable ! Le problème c’est que ça ne court pas les rues ! Dieu merci, il y a bien longtemps, Maurice découvrait l’instrument lors d’un concert d’Hugues Aufrey. " ça à changé ma vie ! " nous confie-il. De nombreuses formations ont pu bénéficier de son talent. Alors Doc FARGO c’est aussi un peu lui !

Il est le plus jeune, mais sans doute le plus diplômé en musique de tous. Pianiste étudiant au C.N.R de Marseille Cyril joue " Honky Tonk " et " Boogie " comme peu ! Et ça, Doc FARGO ne s’en plaint pas !

C’est Joël qui donne le tempo ! Monsieur nous vient du Gospel. Alors il y a chez lui quelque chose de Roots ! Une " bête " de travail et de discipline sans qui Doc FARGO serait invertébré. Merci M’sieur !

A 12 ans il use sa guitare des 3 accords qu’il connaît : le Mi, le La et le Si. (évidemment pas en barré ! ) Mais ils lui sont suffisants pour jouer Tutti Frutti, Blues Sued Shoes …dans son groupe de Rockabilly ! Aujourd’hui Marc à appris 2 ou 3 accords nouveaux qu’il fait sonner pour Doc FARGO !

CARAMELLA

Après les Etats Unis, le Danemark, la Hongrie, l'Autriche, la Turquie, l'Allemagne et la Suisse, les danseurs et danseuses du groupe Tchèque CARAMELLA débarquent pour la première fois en France le 18 Novembre 2000 à Roissy en Brie.

Cette troupe professionnelle pratique le Clogging une spécialité très populaire aux USA, mais inconnue en France. Ils sont tellement bon que les Etats Unis les reçoivent régulièrement. Rien à voir avec la Line Dance que nous voyons ici, ils nous font découvrir le Buck, l'Irish Tap Dance, l'Hoedown, le Singsing calls, la danse Ecossaise, etc etc...

Créée en 1984 à Prague CARAMELLA s'est produit dans l'Ohio, le Colorado, Salt Lake City, à Las Végas, en Arizona, au Kansas, en Oklahoma, bref Cagnes-sur-Mer s'ajoute à cette liste impressionnante.